Orangettes

C’est un pur délice. A la maison, c’est devenu une odeur incontournable de nos hivers. Des orangettes…Je les réalise à partir d’une recette trouvée dans ma revue allemande « Landlust », et j’ai choisi de vous en faire profiter. Une recette simple et efficace ! Choisissez impérativement des oranges non traitées. Epluchez deux oranges et coupez les peaux en lanières. Mettez les dans une casserole avec de l’eau fraîche, et portez à ébullition 3 minutes. Renouvelez l’opération 3 fois. Cela permet d’ôter l’amertumes des peaux. Egouttez les écorces cuites et pesez-les. Rajoutez le même poids de sucre, et 150 ml d’eau. Faites…

Les dames du Conquet

Il y a quelques années, au salon « Pour l’Amour du Fil » à Nantes, j’avais eu le plaisir de découvrir le travail extraordinaire de Louise-Marie Stipon. Des reproductions d’anciens, tous entièrement réalisés à la main. J’en ai revu et de découvert d’autres pièces grandioses, par la taille, mais aussi par la qualité des pièces. Ce sont des quilts réalisés par Louise-Marie Stipon et le groupe de dames du Conquet, qui l’entourent certainement.

Ann Johnston

Parmi toutes les expositions du Carrefour Européen du Patchwork, il y a une grande dame du patchwork, c’est Ann Johnston. C’est une artiste américaine, qui travaille énormément l’appliqué à bords francs (« raw edge applique« ). Je vous reparle d’elle dans un prochain post, mais en attendant voici quelques photos des quilts exposés. Ce que je retiens de ces œuvres, c’est l’impact visuel de ses créations, « malgré » les bords francs. L’appliqué qui s’effiloche, ce n’est pas très académique, mais en fait, le rendu est extraordinaire. La deuxième chose qui me touche énormément, c’est sa source d’inspiration, l’Oregon, la région des Etats Unis…

Bergheim

Un soir, j’ai fait une halte à Bergheim, un adorable petit village à côté de Ribeauvillé. Je me serais crue dans les contes de Hansel et Gretel. Les maisons sont toutes rénovées, les volets ont de jolies découpes de cœurs, des façades à colombages, des parterres de fleurs partout, c’était magique…Et pour moi souvenir mémorable…Je rentre dans un restaurant typique, un Winstub. Je veux manger un bon petit plat de terroir… Et là le serveur m’invite à m’assoir, et me propose avec un grand sourire des moules frites !!!!!!! J’éclate de rire, et lui dis : « Je suis bretonne, vous allez…

Quilts Amish

Ce fut une belle découverte. J’ai commencé à m’intéresser aux quilts amish lorsque j’ai démarré le quilt « Amish Grace » (clic)  cette année. J’ai pu admirer à Sainte Marie aux Mines la collection de quilts amish présentée à l’Eglise des chaînes. C’est très beau. L’usage de la couleur est primordial. Et le travail impressionnant. Les motifs de quilting ont leurs codes, leurs significations. Et c’est très inspirant de voir ces dessins s’entremêler et donner vie à ces pièces immenses. J’ai eu un beau coup de cœur également pour les quilts miniatures et la maison de poupée. C’était adorable !!! Et ce…

Edyta Sitar à la Villa Burrus

J’ai toujours apprécié son audacieux mélange de tissus de coton et de batiks. Cela donne à ses quilts beaucoup de charme et de caractère. Edyta Sitar était l’invité d’honneur à la Villa Burrus. Cette magnifique bâtisse donnait encore plus de cachet aux créations de cette artiste américaine. C’est un vrai tourbillon de scrap quilts, entendez des « quilts de chutes de tissus » ! Mais quelles belles chutes !!! Des classiques par les formes : hour glass, étoiles, 4-patch, appliqués…Mais quel festival de couleurs !!!! Attention les yeux, j’ai mitraillé !!!

Malin Lager

C’est mon coup de cœur de ce festival 2016. Cette artiste suédoise a époustouflé tout le monde. Malin Lager crée des tableaux textiles brodés à la machine, à partir de photos…Et c’est juste bluffant. En rentrant dans la salle d’exposition, on pouvait entendre, dans toutes les langues « magnifique », « impressionnant », « stunning », … Ses créations sont vibrantes de réalité, à tel point qu’on pourrait les prendre pour des photographies. Son travail de broderie est si fin dans les variations de coloris, dans la finesse des dégradés,…je n’en reviens toujours pas. Ses portraits m’ont beaucoup plu, peut-être aussi parce que j’ai une sensibilité pour ces looks et…