Succulence

Aujourd’hui, je vais vous raconter un petit bout de mon histoire…et la raison d’être de ce quilt « Succulence ». Il y a treize ans, j’ai rencontré mon mari. Nous avons emménagé dans le corps de ferme qu’il avait longuement et patiemment rénové. Ce corps de ferme est situé dans un hameau, entouré de voisins, et de voisines…

Lorsque je me suis installée avec mon mari, les ennuis de voisinage sont très vite arrivés. La voisine, qui est cinq ans plus âgée que moi, a commencé à nous harceler…Pendant une douzaine d’années, nous avons subi toutes sortes d’agressions, essentiellement verbales…Les pires obscénités, les pires calomnies…Dès que nous mettions le pied dans notre jardin, elle nous suivait et vociférait toutes sortes d’horreurs…dont vous n’avez même pas idée. Tout cela devant nos enfants. Mon fils de douze est profondément marqué. Et dès qu’il la voit, je peux vous assurer qu’il panique et qu’il part en courant.

maison.jpg

Nos deux propriétés sont mitoyennes sur toute leur longueur et cette personne était à l’affut de nos moindres faits et gestes.  Elle nous a menacé d’appeler le fisc, elle nous a menacé de la DASS pour nous retirer nos enfants…Elle nous prenait en photo, notait le numéro d’immatriculation des voitures qui venaient chez nous…

Cette personne a un véritable problème psychologique…Elle a même appelé mon employeur, pour le prévenir qu’il avait engagé une personne foncièrement méchante et malade : moi !!! Je pense qu’elle était vraiment gravement malade, et je ne voyais aucune issue favorable à cette situation…Ce serait elle…ou moi.

Il y a deux ans, alors que ses 6 jeunes dobermans nous menaçaient dans notre jardin, après de nombreuses disputes entre nous, et ses discours complètement incohérents, elle m’a agressée physiquement. Rien de grave heureusement, mais elle a finalement été hospitalisée d’office.

Après quelques mois d’hospitalisation, elle est rentrée chez elle. Je me sentais soulagée de la savoir suivie médicalement, mais je restais malgré tout sur mes gardes. J’avais lu à plusieurs reprises dans la presse, des personnes suivies comme elles, qui, ne voulant plus prendre leur traitement, avaient agressé leur entourage et causé leur mort…

Pendant treize ans, mon mari et moi avons cherché à partir de chez nous. Quitter cet enfer, et vivre tranquillement, sans aucun voisin autour. Nous ne voulions pas sacrifier notre qualité de vie…Une belle maison, plusieurs hectares pour accueillir nos vaches et chevaux bretons. Ce changement ne se ferait pas au détriment de nos envies de campagne et nos rêves de tranquillité et de beauté. Je ne les ai pas compté tous ces corps de ferme que nous avons visités…Je pense que nous pouvons les compter par dizaines. Nos amis se sont mis en recherche avec nous, et à de nombreuses reprises, ils nous ont aiguillés vers plusieurs annonces immobilières…Sans succès…

A chaque fois, c’était un crève-cœur pour moi, car en restant où nous habitions, je pensais que nous rations la seule opportunité qui se présentait à nous…et devoir vivre cet enfer jusqu’à la fin de mes jours était une perspective terrifiante…Trouver un corps de ferme, dans notre bassin de vie, avec du terrain…à pas trop cher…ce n’était pas évident…Nous avons même envisagé de tout plaquer, de changer de métier et de région…En plein cœur de la Lozère, pourquoi pas ? Pourvu que nous soyons heureux et tranquille sans personne à côté ! Mais nous avons pesé les choses, et trouvé que ces folies n’étaient vraiment pas raisonnables.

Malgré cela, nous continuions à entretenir notre propriété avec amour : potager, fleurs…pendant que la voisine croulait sous une propriété à l’abandon, les ronces, les ruines…Pour ne pas perdre la tête définitivement, je me suis jetée à corps perdu dans les travaux d’aiguille : crochet, tricot, broderie, patchwork…J’étais (et je suis toujours) insatiable de nouvelles techniques…Cela a été ma planche de salut, car sans cela, je crois que j’aurais sombré définitivement dans la dépression profonde…

Sans relâche, pendant toutes ces années nous avons cherché et cherché encore…Jusqu’en septembre de l’année dernière. Nous étions épuisés de chercher, et de ne rien trouver qui nous corresponde. Nous avons décidé enfin, de stopper toute recherche. Plus de regard dans les annonces immobilières, plus de recherche sur le bon coin…On pose nos valises chez nous, et on accepte les choses comme elles sont.

Le 24 novembre dernier, nos amis, qui habitent la même commune que nous, et qui ont patiemment écouté, pendant toutes ces années, nos colères, nos plaintes, notre désespoir et nos pleurs parfois, nous appellent pour nous dire qu’il y a une maison à vendre, juste à côté de chez nous. Nous sommes complètement blasés, et ne croyons plus au miracle. Je regarde malgré tout l’annonce, et là : stupeur !!!! Les photos du bien à vendre sont celles de la maison de la fameuse voisine, qui vend sa maison en indivision avec sa sœur !!!! IN- CRO-YA-BLE !!!

fily

Nous appelons sur le champs le numéro indiqué, qui est celui de la sœur de la voisine, et pour le lendemain, nous achetions leur propriété !!!  Nous avons signé un compromis et serons propriétaires courant mai… L’horizon s’éclaircit enfin, mes rêves de campagne, de tranquillité, de petits animaux, de jardin remarquable…tous mes rêves de petite fille vont pouvoir se réaliser!!!! Je n’y crois pas encore…

Je voulais offrir à nos amis un quilt, pour leur dire toute notre gratitude, d’avoir été là, pendant toutes ces années… et nous voir informé de cette gigantesque opportunité. Nous écouter, longuement, souvent les mêmes histoires, les mêmes horreurs…Nous changer les idées, par de nombreuses balades tous ensemble le week-end, nos deux familles, leurs enfants et les nôtres, les pique-niques le dimanche, les visites d’expositions, les jardins…

Pour tout cela, je voulais les remercier, du fond du cœur, sincèrement, MERCI MERCI MERCI Françoise et Jean-Baptiste !!!! Sans vous, nous avions de nouveau des voisins. Car nous avons été acquéreurs le vendredi, la sœur de la voisine acceptait de nous le vendre, alors qu’elle faisait visiter le corps de ferme le samedi matin à une tierce personne !!! Plus jamais de voisins directs. Plus jamais…

Françoise est une grande fan de jardins, de fleurs, de couleurs, comme moi…Je voulais lui rendre hommage et leur offrir un bouquet permanent. J’ai choisi un modèle de Simply Moderne n° 5, « Succulence« . Le modèle est frais, sur fond blanc, avec des pétales de feuilles en appliqué. Je n’ai pas utilisé de voile thermocollant pour fixer les pétales. Je n’aime pas l’effet cartonné qu’il donne. J’ai donc simplement épinglé, et fixé le tout avec du quilting machine en piqué libre.  Le tissu des pétales s’effiloche mais je trouve que cela lui donne plus de vivant. Je prends de plus en plus plaisir à faire du piqué libre !! Le début d’une nouvelle aventure !!! Mon Border Collie, Eddu, a pris la pose à côté de l’ouvrage, une vraie pin-up !!!!

succulence_1succulence_2succulence_3.jpgsucculence_4succulence_5succulence_6.jpgsucculence_7.jpglogono_48

 

12 réflexions sur “Succulence

    1. Merci Béatrice !! Oui, c’est la morale de l’histoire. Je rajouterais aussi patience et longueur de temps font plus que force ni que rage…J’étais en plein dedans !

      J'aime

  1. Touchée par votre histoire et votre courage… J’imagine très bien l’enfer que ça dû être pour vivre moi-même en pleine campagne. Heureusement, les amis fidèles sont là! L quilt est magnifique; ils vont aimer; c’est certain!

    J'aime

    1. Merci Corinne !! Oui, mes amis ont trouvé très chouette !! Les travaux d’aiguille comme antidépresseur : cela devrait être prescrit par la Sécu !!! Pour ne pas sombrer face à tant de méchanceté et de noirceur, j’ai eu besoin de créer du beau, du positif, du concret. C’était devenu vital !!! ( ça l’est toujours ! mais pour l’amour du beau, et du fil !)

      Aimé par 1 personne

  2. Le temps n’efface pas tout mais adoucit considérablement les choses…. J’espère que vous vous remettrez de toute cette mauvaise passe….
    Ton quilt est magnifique ! Bravo Nadège !

    J'aime

    1. Merci Cécile ! Oui, c’est vrai je ne pourrai pas effacer toute cette partie de ma vie, mais pour vivre en paix, mon mari et moi voulons pardonner. Car avec de la rancœur et de la haine, c’est dur de continuer à vivre…C’est trop pesant. Il y a les enfants !! et ce cadre magnifique pour nous réconcilier avec le lieu !! J’ai des projets pour la suite…(chut…à suivre !! 😉

      J'aime

  3. Une longue histoire qui relate des moments très difficiles mais au bout du chemin et grâce à des amis qui ont été là pour vous soutenir elle se termine comme un compte de Fée.
    Je suis très heureuse pour vous et vous souhaite que des nuages ne viennent plus assombrir votre « nouvelle vie ».
    Ce quilt est superbe et chargé de souvenirs.
    Amicalement
    Monique D

    J'aime

    1. Merci Monique !!! Oui, des moments très difficiles…où l’espoir n’avais plus sa place…Je trouve cela très important aussi de donner du sens à nos ouvrages…Cela les rend encore plus beaux !

      J'aime

  4. Coucou nadege…très touchant de recevoir ce magnifique présent l autre soir…tellement sur j ai un moment cru que j en perdais la raison a ne savoir ou je l avais poser …encore une occasion pour glousser cette petit moment d égarement !
    …le joli ouvrage a trouvé sa place ds notre nid douillet et c est vrai que son pétillant de couleur est un régal pour nos pupilles .
    …et puis ,ne changez rien à votre facon de « cultiver votre jardin »…douceur et joie de vivre dans botre foyer,envie de calme et de sérénité, soyez heureux les amis !
    Tes photos nadege transpire de générosité. J aime bcp votre photo de faille que tu as publié avec ton article ci dessus.
    Bises a vous 5 .Françoise et toute la Jojo famille.

    J'aime

Et si je laissais un petit mot ? ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s